L'importance des « espaces d'expression » reconnue par le Prix ABCi de la Recherche en communication interne

Un article de Madeleine Dembour - 23 mars 2019

L’Association belge de la communication interne (ABCi) a décerné, le 21 mars 2019, le Prix de la Recherche en communication interne destiné aux étudiants, l'AwardTFE. Étaient éligibles les mémoires ou travaux de fin d'études travaux présentés dans l’enseignement supérieur francophone au cours de l’année académique 2017-2018.

Votre entreprise est à l’étroit et vous envisagez de récupérer le coin cuisine pour en faire un bureau ? Mauvaise idée ! C’est en tout cas la conclusion à laquelle on arrive en lisant le mémoire de Coralie Waeyenbergh.

Pour les besoins de son mémoire, Coralie a pris ses quartiers pendant plusieurs semaines dans le coin cuisine d’un hôpital. Pourquoi la cuisine ? « C’est le meilleur endroit du service pour observer les interactions, dialogues, comportements et réactions du personnel. Les échanges qui se déroulent au sein de ces espaces poursuivent des objectifs de détente, d’extériorisation et de coordination, indispensables au quotidien du personnel infirmier. Plus encore, ils structurent et organisent le travail, participent à la création de sens commun accordé au travail, permettent la reconnaissance et la validation de la souffrance et mènent à l’élaboration collective de solutions ».

[Coralie Waeyenbergh reçoit son Prix, entourée de François Weerts, rédacteur en chef de RHmagazine, Christine Donjean, Présidente ABCi et François Lambotte, UCLouvain, promoteur de son mémoire]

Pour ce mémoire intitulé : « Les espaces d’expression en milieu hospitalier et leur impact sur la prévention des risques psychosociaux chez le personnel infirmier - Le cas du Centre Hospitalier Medixi », Coralie Waeyenbergh a reçu le 21 mars dernier le Prix ABCi de la meilleure recherche en communication interne. Son travail a été réalisé sous la direction du professeur François Lambotte de l'UCLouvain, École de communication (COMU).

Un prix spécial pour un mémoire consacré aux entreprises familiales

A noter – ce n’était pas prévu – qu’un Prix spécial du jury a été décerné à Marie Poux-Berthe pour son mémoire intitulé : « L’impact de la communication interne sur l’engagement des employés au sein de petites structures familiales. Etude de cas d’une entreprise néerlandaise et de son homologue suisse ».

[Marie Poux-Berthe a reçu le Prix spécial du jury]

Ce mémoire, réalisé sous la direction de Karolina Koc-Michalska, professeur à l’École Audencia SciencesCom (Nantes – Paris), a étudié de quelle manière la communication interne impacte l’engagement des employés dans des petites entreprises familiales. Par ce prix spécial, le jury a voulu encourager une recherche menée dans des entreprises familiales. Ces recherches sont encore trop rares, alors que les entreprises familiales représentent un poids important dans l’économie européenne.

Cinq critères

Le jury était composé de Martine Simonis, secrétaire générale de l'Association des journalistes professionnels (AJP), Liliane Fanello, journaliste spécialisée en Ressources Humaines, Éric Cobut, ancien responsable de la communication interne de la police fédérale, et Christine Donjean, présidente de l'ABCi.

Les critères en ligne de compte étaient au nombre de cinq : pertinence de la recherche en regard des enjeux actuels, intégration de la littérature, dimension appliquée de la recherche, originalité et présentation.

Un Prix élargi à la francophonie pour 2020

À noter que le Prix 2020 de la meilleure recherche en communication Interne aura une dimension élargie à la francophonie, via une collaboration avec l’Association française de la communication interne (Afci) et le réseau international sur la professionnalisation des communicateurs RESIPROC. Le lancement du Prix 2020 aura lieu en juin 2019.


Vous souhaitez lire ces mémoires ?

Participer à la discussion

Vous souhaitez être tenu au courant des prochaines publications ?