Enquête sur la " Communication de la diversité"

du 1er au 30 septembre 2021

La communication inclusive, appelée également la communication de la diversité, est une tendance émergente dans notre métier. Qu’il s’agisse de communication interne ou externe, elle consiste à concevoir un dispositif de communication qui n’exclue aucune cible, soit accessible à chacune d’elles tant au niveau du langage que des supports et fasse en sorte que celles-ci soient représentées de manière harmonieuse tant dans les images que dans les éléments de langage. L' ABCi, avec l’appui de WBCom, a donc pris l’initiative d’initier la 1ère enquête quantitative en Belgique francophone sur la gestion de la « Communication de la diversité » dans les organisations, incluant des questions sur la communication des actions de diversité dans le management que des questions spécifiques sur la communication. 
 
A terme, c’est le 1er baromètre de la communication inclusive en Belgique francophone que nous souhaitons réaliser ! Ce baromètre sera également le point de départ de nombreuses initiatives au sein de l’ABCi, telles que la constitution d’un guide des bonnes pratiques de la communication inclusive et la définition d’un canevas de formations pour les acteurs de la communication interne.

Christine Donjean, Vice-présidente et Responsable des ateliers et formations à l’ABCi, a réalisé ce questionnaire en le mettant au banc d’essai auprès d’une vingtaine de communicateurs expérimentés. Déjà au cours de ces entretiens sont apparues de nombreuses pratiques originales relatives à la communication de la diversité, dont le fameux « Triangle de velours », qui désigne une équipe composée de communicants, d’experts de terrain (représentant les cibles que l’on cherche à atteindre) et de chercheurs (issus des universités, des associations, etc.). Dans cette démarche, l’ABCi fait preuve de sa responsabilité et de son engagement auprès des communicants pour faire face aux évolutions sociétales.

Les 1ers résultats de cette enquête seront communiqués lors de notre congrès annuel ABCi-vonk du 30 septembre prochain. Ils seront évoqués également lors de Rencontre de la Communication de WB Com en octobre prochain, une rencontre consacrée à la communication interne et gérée par l’ABCi. 

Merci à vous tous et toutes pour les quelques minutes que vous voudrez bien consacrer à cette enquête. N’hésitez pas à forwarder cette enquête auprès de vos collègues, confrères et consœurs en charge de la communication interne ou de personnes en charge de la politique de diversité. 

La démarche du questionnaire “Diversité& Inclusion”

Qu’est-ce que le management de la diversité ? 
Qu’est-ce que la discrimination ? 
Quelle méthodologie ? 
Quels critères ? 

Des interviews qualitatives réalisées en mai 2021 ont permis de mettre le questionnaire au banc d’essai et d’optimiser sa pertinence.

Dès septembre 2021, nous envisageons la 1ère enquête quantitative du genre en Belgique francophone.

Qu’est-ce que le management de la diversité ?

Aucun cadre légal ne définit la diversité, contrairement à la discrimination.

Selon Barth : « Le management des personnes dans la valorisation de leurs différences respectives et celle de la mise en commun de ces différences ».

Cette démarche active et volontaire travaille le plus souvent sur 4 dimensions de la diversité : 

  • l’égalité professionnelle (genre)
  • l’âge
  • le handicap
  • l’origine ethnique

Certaines organisations y ajoutent l’orientation sexuelle et les  opinions politiques vs l’engagement syndical mais aussi l’apparence physique.  En tant que politique volontariste, elle s’apparente à la démarche de RSE (Responsabilité  Sociétale de l’Entreprise et/ou à la démarche éthique de l’organisation.

Qu’est-ce que la discrimination ?

La discrimination, qui constitue une transgression à la loi, peut se définir comme une distinction opérée entre des personnes physiques en raison de 19 critères : 

  • leur origine,
  • leur sexe, 
  • leur situation de famille, 
  • leur état de santé ou de grossesse, 
  • leur apparence physique, 
  • leur orientation sexuelle,         
  • leur âge, 
  • leurs opinions et convictions politiques, syndicales, religieuses ou philosophiques,
  • leur appartenance vraie ou supposée à une ethnie, une nation ou une  religion,
  • leur langue … 

En Belgique, nous disposons d’un arsenal juridique - la loi anti-racisme - la loi sur l’égalité de traitement entre hommes et femmes - la loi anti-discrimination dite Loi Moureaux, qui protège le citoyen contre différentes formes de discrimination. UNIA, le Centre Interfédéral pour l’Egalité des Chances est compétent pour 17 de ces critères. L’IEHF, l’Institut pour l’Egalité des Femmes et des Hommes, l’est pour les questions  de discriminations liées au sexe. Le 19ème critère est celui de la langue pour lequel aucun  organisme officiel n’a été désigné. Vu le contexte spécifique à notre pays, nous avons décidé de le reprendre parmi les critères retenus. 

Quelle méthodologie ?

Partie 1) Questions sur le management de la diversité pour identifier les constats et les actions en manière de promotion de la diversité dans les organisations 

Partie 2) Questions sur la  communication de la diversité qui accompagne cette gestion 

Quels critères ?

1. L’égalité professionnelle (l’égalité homme/femme)

2. L’âge 

3. Le handicap 

4. L’origine ethnique

5. L’orientation sexuelle (les minorités sexuelles)

6. Les opinions politiques ou l’engagement syndical,  

7. L’apparence physique (ex : nanisme, obésité, disgrâce, …)

8. L’appartenance linguistique (néerlandophones vs francophones)

 

Pour participer à l'enquête sur la communication interne inclusive ABCi 2021, cliquez ici.